Grâce aux progrès des techniques de congélation des ovules par vitrification, il est aujourd’hui possible de préserver des ovules féminins qui conservent leurs caractéristiques actuelles dans l’attente d’être utilisés le moment venu et souhaité.

Il y a deux applications principales de cette technique:

Sur indication médicale

Certains traitements peuvent affecter de façon irréversible la fertilité des ovules d’une femme. Le médecin doit évaluer s’il est opportun d’appliquer cette technique.

Différentes maladies peuvent compromettre l’avenir reproductif d’une femme : processus néoplasiques, endométriose, maladies auto-immunes et même des opérations chirurgicales pour des problèmes bénins qui pourraient diminuer la fertilité, empêchant ou rendant plus une conception future.

Le traitement de toutes ces maladies évolue considérablement, ce qui se traduit par un taux plus élevé de guérison des patients.

Les néoplasies se développent généralement à un âge avancé même si leur prévalence à l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte jeune n’est pas négligeable. Dans le cas des femmes en âge fertile ou pré-fertile, les traitements nécessaires pour soigner la maladie (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie ou certains traitements immunosuppresseurs) peuvent réduire et même anéantir leur capacité à être enceinte.

Lorsqu’une femme reçoit ce genre de diagnostic, elle pense tout d’abord à guérir, mais les professionnels de la santé doivent tenir compte du fait que lorsque ces femmes auront résolu leur problème de santé, elles voudront très probablement avoir des enfants.

L’ovaire est un organe sensible qui peut être lésé par certains traitements pharmacologiques, tout particulièrement ceux utilisés en oncologie. Il est possible que sa capacité d’ovulation soit altérée pour ovuler correctement et/ou que les ovules qu’il abrite aient perdu leur capacité à développer un embryon sain.

Les différentes sociétés médicales ont élaboré des guides d’action face à ces maladies. Précisément, une des recommandations est d’expliquer à la patiente les possibilités qui existent aujourd’hui de préservation de leur fertilité.

Une des techniques les plus éprouvées de préservation de la fertilité est la congélation d’ovules par vitrification. Elle permet, une fois surmontée la maladie, que la femme puisse arriver à avoir une grossesse avec ses propres ovules.

Ce procédé consiste à stimuler le développement de plusieurs follicules dans le but d’obtenir, sous anesthésie et par aspiration, des ovules qui seront vitrifiés et qui se maintiendront sans altérations jusqu’à ce que la femme en ait fini avec le traitement de sa maladie et qu’elle désire avoir un enfant.

Dans le cas des femmes de plus de 40 ans, il faut faire une évaluation personnalisée. À tout moment, la patiente doit être conseillée médicalement et informée clairement par rapport à son âge et sa réserve ovarienne.

Les traitements pharmacologiques pour la stimulation ovarienne s’ajustent à chaque cas, comme pour les cancers du sein, où les protocoles réduisent au minimum le taux d’œstrogènes.

Dans ces cas-là, il est très important d’agir vite. À la Clinique EUGIN, nous sommes pleinement conscients de cela, et nous disposons d’un protocole particulièrement conçu pour que la préservation de la fertilité ne retarde pas le début du traitement.

Pour des raisons sociales

La fertilité diminue naturellement avec l’âge. Actuellement, la congélation des ovules permet de contrecarrer la perte progressive de leur capacité reproductive. La Clinique EUGIN dispose d’un service spécifique que l’on peut consulter dans Timefreeze

Dernière Mise À Jour: novembre 2017