Quel est le taux de grossesse en cryotransfert et le risque de grossesse multiple selon le nombre d’embryons?

La technique de vitrification ou de congélation ultra-rapide a permis d’améliorer radicalement les résultats après la décongélation et le transfert des embryons surnuméraires provenant d’un cycle de FIV.

Cela est dû fondamentalement à plusieurs facteurs :

  1. Le processus de vitrification produit moins de dommages cellulaires que la congélation lente.
  2. Le taux de survivance après la décongélation est passé de 75% (obtenu avec la congélation lente) à >90% avec la vitrification.
  3. Tout cela conditionne une baisse du taux d’annulation de transfert que ce soit parce qu’il n’y a pas de survivance ou parce qu’il n’y a pas d’embryon évolutif après la décongélation. Avec la décongélation lente, le taux d’annulation était estimé à environ 30%, et avec la vitrification, le taux n’est que de 8%.
  4. Le fait qu’il y ait moins de dommages cellulaires sur l’embryon et qu’il y ait un plus grand nombre d’embryons disponibles après la dévitrification permet d’obtenir un taux de grossesse plus élevé.

En conclusion, la vitrification permet d’optimiser la survivance et de disposer des meilleurs embryons après la décongélation. Ainsi, le taux de grossesse augmente et il y a une plus grande efficacité des cycles de FIV.