Pourquoi réalise-t-on l’ISCI et non la FIV conventionnelle lors d’un don d’ovocytes?

Les raisons sont les suivantes:

  • Le don d’ovocytes a ceci de particulier que si nous ne disposons pas d’un nombre approprié d’ovocytes matures, une autre donneuse peut être assignée. Dans le cas de la FIV conventionnelle, comme il ne faut pas éliminer les cellules qui entourent les ovocytes avant leur insémination, nous ne pouvons savoir s’ils sont matures ou non. C’est-à-dire que les cellules de la granulosa qui entourent naturellement les ovocytes empêchent de voir si les leurs caractéristiques morphologiques correspondent à des ovocytes matures. Par conséquent, il y a un risque d’attribuer des ovocytes de moindre qualité et de ne pas obtenir le nombre souhaité d’embryons.
  • Avec l’ICSI (injection spermatique intracytoplasmatique), nous augmentons le pourcentage d’ovocytes fécondés et donc le pourcentage d’embryons disponibles. Il s’agit d’un procédé qui, après élimination des cellules de la granulosa qui entourent l’ovule, injecte le spermatozoïde dans l’ovule. C’est-à-dire qu’a priori, nous savons combien d’ovules sont matures, et nous augmentons en même temps la possibilité que la fertilisation se produise en introduisant le spermatozoïde dans l’ovule.
  • L’ICSI nous permet d’utiliser du sperme congelé avec les mêmes probabilités de réussite qu’avec du sperme frais si le test de sa décongélation est satisfaisant. Ce test de décongélation aura lieu quelques jours après la première visite.