Un bon rapport médecin-patient est essentiel au cours de l’ensemble du processus médical, dès le premier contact, moment crucial pour commencer et établir la relation, et lors des rendez-vous successifs jusqu’à la fin du traitement. Un bon accueil, se sentir à l’aise, dans un contexte de confiance, où l’on se sent professionnellement bien compris et écouté, peut faire vivre au patient tout le processus de la façon la plus positive possible, indépendamment du résultat final.

Dans le cas des patients ayant des difficultés de procréation ou des femmes qui font face à leur maternité en tant que femmes seules ou avec leur partenaire féminine, le chemin à parcourir jusqu’au traitement peut, être une source de stress.

Le patient doit percevoir à tout moment qu’il est pris en compte, qu’il est écouté et compris par le professionnel ; ainsi, il sentira qu’il est partie prenante des décisions et du processus qu’il vient de commencer.

La communication médecin-patient, et le fait de mettre en marche tous les mécanismes qui nous aident à l’améliorer, est la pierre angulaire sur laquelle repose l’attention médicale, qui ne se centre habituellement que sur des aspects techniques.

Si un médecin réussit à identifier et à comprendre les problèmes importants de ses patients, son attention sera vécue comme étant plus proche et satisfaisante. Si le patient perçoit qu’il est compris et écouté, nous obtiendrons une meilleure adhésion au traitement et un moindre taux d’abandon du traitement.

Le professionnel, médecin, se sentira renforcé dans son activité et le patient percevra que le médecin lui est reconnaissant de pouvoir exercer son travail dans une ambiance de confiance réciproque.

Le savoir-faire qui nous aide fondamentalement dans cette tâche est l’ « empathie ». Si nous voulons qu’il y ait un bon rapport médecin-patient, il est primordial que les professionnels de la santé améliorent ce savoir-faire afin de pouvoir se mettre à la place de l’autre. Il faut savoir que les émotions se ressentent et se transmettent.

C’est pour cela qu’EUGIN mise sur la relation avec le patient et forme son personnel médical et paramédical en savoir-faire empathique et émotionnel, ce qui est une grande valeur ajoutée et différentielle de notre travail, car les compétences techniques doivent aller de pair avec le savoir-faire pour capter les besoins individuels, s’adapter à la personne et à la situation, tranquilliser, résoudre les doutes, être proche, capable d’écouter et de communiquer, être tolérant, souple et ferme à la fois.

Traiter les patients comme ils souhaitent être traités, de façon unique et personnalisée dans chaque cas, en créant un bon rapport, est un facteur significatif et important pour le bon développement du traitement, et qui déterminera directement la satisfaction et le bien-être de nos patients.

Dernière Mise À Jour: novembre 2017